Pour commencer, il faut l'idée, l'inspiration et l'envie. Je commence par choisir la taille, la forme (très) générale, l'allongement et quelques petits détails (Diagonales, points d'attache, ...)

cr0

En fonction des différents paramètres comme les profils, la canopé, le bridage, je navigue entre les différentes fenêtre du soft, on est souvent obligé de faire un va et vient, puisque un paramètre va avoir d'autres conséquences sur la forme générale.

cr1

Une fois la voile bien définie, le travail n'est pas finit, reste à préparer les panneaux en vu de la fabrication.

cr3

Je passe sous un logiciel de DAO afin de placer mes différents panneaux, à ce moment je gère l'ordre de passage, ainsi que ce qui sera imprimé ou coupé suivant les calques. A cette étape, je vérifie aussi que la longueur des courbes le long de mes profils et panneaux correspondent (une vieille habitude..).

cr4

Ensuite chaque "feuille" est passé sur le plotter/cutter, en commençant par le tracé, puis les trous interne et enfin la découpe de chaque morceau. Ceci permet de limiter les erreurs et surtout de ne pas faire bouger le tissu. En règle générale je commence par tracé/couper les profils, afin de travailler dessus (pose des renforts (quand j'en met ;) )) pendant que le traceur trace et coupe les panneaux d'intrados et d'extrados.

un fois que ceci est finit, je commence l'assemblage des différents éléments, en commençant par les plumes, je couds 2 demi voiles qui seront assemblées à la fin.

La dernière couture est la fermeture du bord de fuite par un galon en Dacron (ça fait propre et ça cache les imperfections (he oui, je ne fais pas encore des coutures parfaites)).

Puis vient l'étape de la couture du suspentage, de longues heures à tendre de la ligne. Je l'assemble en direct sur la voile, afin d'éviter toute erreur. Je finit le tout par des bases de noeuds réglables afin de pouvoir retravailler le suspentage à la main et sur le spot.

L'avant dernière étape : la mise au point. la plus existante, lorsque l'on sort une voile toute craquante du sac... et que ça vole pas. Là, c'est des heures passées à faire un noeud, déplacer une tête d'alouette, faire revoler, ...., et ainsi de suite.

2

Dernière étape, le plaisir de naviguer, de s'envoler, et d'admirer... ;)